FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierFlux principal

La Turquie découvre de nouvelles réserves de gaz naturel dans son gisement de la Mer Noire

7 juin 2021 à 07:21
turquie nouvelles reserves gaz naturel mer noire - L'Energeek

Ce vendredi 4 juin 2021, le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a annoncé une nouvelle découverte 135 milliards de mètres cubes de gaz naturel dans le gisement de Sakarya, en Mer Noire. Le pays devrait continuer d’intensifier ses recherches d’hydro-carbure en mer, dans le but de limiter sa dépendance aux importations énergétiques.

135 milliards de mètres cubes de gaz naturel supplémentaires découverts en Mer Noire par la Turquie

Le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, dont la popularité a baissé ces derniers mois suite aux difficultés économiques du pays, sait jouer avec le suspens. Il a ainsi annoncé, mardi 1er juin 2021, qu’il allait annoncer le 4 juin une « grande nouvelle » pour le pays.

Cette nouvelle concernait le gisement de gaz naturel de Sakarya, en Mer Noire, où la Turquie avait identifié, fin 2020, des réserves de 405 milliards de mètres cubes dans un puits d’exploration : “Une nouvelle découverte de 135 milliards de mètres cubes a été faite dans le puits d’exploration Amasra-1”, a exposé M. Erdogan dans un discours à Zonguldak, au Nord de la Turquie, ce 4 juin 2021.

Le pays s’est lancé dans une vaste recherche de gisement de gaz naturel en mer, pour réduire sa facture énergétique et sa dépendance aux importations. Chaque année, la Turquie consomme en effet entre 45 et 50 milliards de mètres cube de gaz naturel, presque intégralement importé. Soit un coût estimé à 11 milliards d’euros annuels par l’autorité régulatrice des marchés énergétiques de Turquie (EPDK).

La Turquie veut réduire sa dépendance énergétique

En 2020, les importations turques de gaz naturel ont augmenté de 6,75% : les principaux fournisseurs de la Turquie sont la Russie (33% du total), l’Azerbaïdjan (24%) – qu’Ankara a soutenu dans sa guerre contre l’Arménie -, l’Algérie et l’Iran (11% chacun).

Turkey discovers 135 bcm worth of natural gas reserves in Black Sea, taking it closer to reducing dependence on foreign energy. The country's natural gas imports increased 6.75% in 2020 compared to the previous year

For more: pic.twitter.com/fbZlSSfw3c

— TRT World (@trtworld) June 4, 2021

Le président Erdogan a fait de la réduction de la dépendance énergétique turque une priorité, quand bien même les coûts d’extraction en Mer Noire sont annoncés comme particulièrement élevés. Le président ambitionne que ce gaz naturel « 100% turc » puisse fournir les foyers du pays à partir de 2023, date de la prochaine élection présidentielle.

Cela étant, le pays semble vouloir normaliser ses relations avec ses voisins méditerranéens et, tout en continuant à chercher des gisements de gaz naturel dans ses eaux territoriales, a arrêté les forages dans les eaux grecques et chypriotes.

L’article La Turquie découvre de nouvelles réserves de gaz naturel dans son gisement de la Mer Noire est apparu en premier sur L'EnerGeek.

❌