FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierFlux principal

Albi : Aurélien Panis chez Full Motorsport

2 juin 2021 à 15:44

Full Motorsport se voit contraint de remanier l’équipage de son Audi R8 LMS GT4 #6 pour le meeting du Championnat de France FFSA GT de ce week-end à Albi.

Blessé au talon d’Achille, Sacha Bottemanne ne pourra pas se rendre dans le Tarn pour défendre ses chances en compagnie de Lonni Martins. L’écurie bordelaise de Vincent Saphores a fait appel aux services d’Aurélien Panis pour piloter l’Audi #6.

“Aurélien est un excellent pilote et c’est avec beaucoup de plaisir que nous l’accueillons dans la famille Full Motorsport”, a déclaré Vincent Saphores à Endurance-Info. “Il fallait un pilote qui soit capable d’épauler Lonni dans les meilleures conditions et Aurélien a le profil parfait pour cela.”

Avant le meeting d’Albi, qui marque la mi-saison, Lonni Martins et Sacha Bottemanne occupent le troisième rang du championnat à 15 points des leaders. Le retour de Sacha Bottemanne est attendu à Spa-Francorchamps en fonction de son rétablissement. Aurélien Panis connaît la catégorie GT4 pour avoir roulé en Mercedes-AMG GT4 et Toyota GR Supra GT4.

Le TC France à la découverte du tracé d’Albi

2 juin 2021 à 15:31

Communiqué de Presse :

Pour la troisième course de son histoire, le Championnat de France FFSA Tourisme s’apprête à changer totalement de décor. Après le cadre bucolique des Coupes de Pâques de Nogaro et le contexte prestigieux du Fanatec GT World Challenge Powered by AWS sur le Circuit de Nevers Magny-Cours, c’est cette fois le Grand Prix d’Albi qui figure au programme. Le circuit tarnais – qui existe depuis plus de 60 ans – est dessiné autour de la piste d’atterrissage de l’aérodrome d’Albi et il proposera un challenge différent à la vingtaine de pilotes attendue.

  • La troisième épreuve de la saison dans le cadre du 77e Grand Prix d’Albi
  • Steven Palette en position de force
  • Les pilotes Peugeot veulent offrir une première victoire à la marque
  • GPA Racing rejoint la catégorie reine

Pour la troisième course de son histoire, le Championnat de France FFSA Tourisme s’apprête à changer totalement de décor. Après le cadre bucolique des Coupes de Pâques de Nogaro et le contexte prestigieux du Fanatec GT World Challenge Powered by AWS sur le Circuit de Nevers Magny-Cours, c’est cette fois le Grand Prix d’Albi qui figure au programme. Le circuit tarnais – qui existe depuis plus de 60 ans – est dessiné autour de la piste d’atterrissage de l’aérodrome d’Albi et il proposera un challenge différent à la vingtaine de pilotes attendue.

En quatre courses, Steven Palette (BMW M2 CS Racing #18 – VSF Sports – Amplitude Automobile) compte une troisième place et trois victoires. Aussi rapide que régulier, le pilote de Bourges est déjà, après deux épreuves seulement, en position idéale pour gérer la fin du championnat. Avant d’aborder ce troisième rendez-vous, il compte 44 points d’avance sur son plus proche adversaire avec un maximum de 50 unités à empocher par week-end. 

De manière générale, les rivaux de Palette ont tous rencontré des contretemps depuis le début de cette saison. Malgré une pointe de vitesse indiscutable, Florian Briché (Peugeot 308 RC #24 – JSB Compétition) ne compte qu’un podium à son actif. Deuxième du classement provisoire, le Nordiste emmène un trio de pilotes Peugeot avec Xavier Guyonnet (#11 TSM Racing by GM Sport) et Pierre-Arnaud Navarro (#34 JSB Compétition) dans son sillage. À la septième place du championnat, Fred Caprasse (#27 JSB Compétition) est aussi un vainqueur potentiel, comme il l’a prouvé à Magny-Cours. 

Vainqueur de la première course de la saison à Nogaro, Ricardo van der Ende (BMW M2 CS Racing #16 – L’Espace Bienvenue) a ensuite connu bien des désillusions. S’il veut revendiquer la couronne jusqu’au bout, le Néerlandais doit se rapprocher du leader avant de passer le cap de la mi-saison. Quant à l’Albigeoise Carla Debard, elle évoluera à domicile au volant de la BMW de Debard Automobiles by Racetivity et elle espère se rapprocher du top 5.

Il faudra aussi surveiller de près les Peugeot 308 RC de l’équipe Ropars Racing Team-Motors Legend. La 6e place actuelle de Kevin Ropars ne reflète en rien le niveau de l’ex-champion de la Peugeot 208 Racing Cup. Quant à Sacha Maguet, ses débuts avec une Peugeot 308 de la catégorie reine ne sont pas passés inaperçus à Magny-Cours et il entend bien confirmer son talent à Albi. 

Séduit lui aussi par le Championnat de France FFSA Tourisme qu’il a découvert à Magny-Cours, Florian Teillais poursuivra la collaboration avec l’équipe VSF Sports – Amplitude Automobile. Il partagera une fois de plus le volant de la BMW M2 CS Racing #41 avec le très jeune Lucca Brizzi. De même, Denis Gibaud remettra lui aussi le couvert dans le Tarn, toujours sur une Peugeot 308 RC, mais cette fois alignée par JSB Compétition. Il s’agira par contre d’une grande première pour l’Albigeois Lionel Mazars, qui évoluera à domicile et permettra du même coup à l’équipe GPA Racing de rejoindre la catégorie reine avec une Peugeot 308 RC. Toujours en TC, Pierre-Hugo Dubost tentera de faire briller l’équipe Chazel Technologie Course avec sa Peugeot 308 RC. 

Dans les plus petites classes, le leader du championnat TCA-1 Julien Jacob-Cano (Runner For Ever) et Florent Grizaud (GPA Racing) reprendront leur habituel duel avec leurs Peugeot RCZ Racing Cup. En TCA-2, Enzo Carvalhido (Renault Clio Cup IV – Sport Auto Racing) voudra engranger un maximum de points pour le championnat.

Deux séances d’essais libres de 40 minutes permettront aux pilotes de (re)découvrir le Circuit d’Albi vendredi. Ensuite, deux jours de course identiques se suivront avec essais qualificatifs le matin et course l’après-midi. Samedi, la chasse au chrono débutera à 10h00 pour un départ à 16h15. Dimanche, les qualifications sont programmées à 10h45 et la seconde course de 30 minutes à 13h40. Comme toujours, les courses seront à suivre en direct sur la nouvelle chaîne YouTube « GT World Français ».

La liste des engagés est ici

Les horaires sont ici

Direction Albi pour la mi-saison !

31 mai 2021 à 16:04

Communiqué de Presse :

Revenu dans le calendrier du Championnat de France FFSA GT en 2020 après sept ans d’absence, le Circuit d’Albi avait proposé de magnifiques courses en octobre dernier. Huit mois plus tard, pour la troisième épreuve de sa saison, le FFSA GT sera la discipline phare du 77e Grand Prix d’Albi en ce premier week-end de juin.

Après Nogaro et Magny-Cours, le circuit du Tarn proposera aux pilotes un profil tout à fait différent pour marquer la fin de la première moitié du championnat. Le circuit dessiné autour de l’aérodrome local est notamment réputé pour ses longues lignes droites, ses chicanes – dont l’enchainement très technique du Séquestre – et le double droit de l’aérodrome, qui traverse la piste d’atterrissage. Un tracé à l’ancienne, rapide et relativement court (3,565 km), qui accueillera pas moins de trente-quatre GT4. De quoi proposer, une fois encore, deux courses d’une heure très spectaculaires !

Pro-Am : le Mirage Racing veut décoller à Albi 

L’an dernier, l’équipe Mirage Racing avait signé deux victoires au scratch avec son duo Mateo Herrero – Morgan Moulin-Traffort. Cette fois, la structure de Montastruc-la-Conseillère (en Haute-Garonne) arrivera dans le Tarn en tant que solide leader du championnat en Pro-Am. Avec deux victoires et un podium lors des quatre premières courses, Rodolphe Wallgren et Gaël Castelli (Alpine A110 GT4 #222) se sont déjà concocté une avance de 26 points, soit plus qu’une victoire. Une nouvelle performance de choix sur les abords de l’aérodrome pourrait permettre au duo du Mirage Racing de décoller dans le classement provisoire. Ce n’est évidemment pas ce qu’espèrent leurs rivaux direct. Ayant magnifiquement redressé la barre après un début de saison catastrophique à Nogaro, les triples champions Fabien Michal et Grégory Guilvert (Audi R8 LMS GT4 #42 – Saintéloc Junior Team) sont bien lancés et ils seront à surveiller de très près, tout comme Jean-Luc Beaubelique et Jim Pla (Mercedes-AMG GT4 #87 – AKKA-ASP), vainqueurs d’une course en Pro-Am dans le Tarn l’an dernier et actuellement troisièmes du championnat.

Constituant les trois marques les plus représentées, Alpine, Audi et Mercedes-AMG placent chacune un équipage sur le podium provisoire. Au pied de celui-ci, on retrouve Olivier Esteves et Anthony Beltoise (Audi R8 LMS GT4 #21 – Saintéloc Junior Team), surmotivés après leur premier succès commun à Magny-Cours, la paire Fabien Barthez-Thomas Drouet (Mercedes-AMG GT4 #16 – AKKA-ASP) et le duo Olivier Jouffret-Éric Trémoulet (Mercedes-AMG GT4 – Team Jouffruit by Vic’Team). Septième du classement provisoire après un week-end très frustrant dans la Nièvre, Nicolas Prost (désormais associé à Rudy Servol sur l’Alpine A110 GT4 #36 de CMR) se souviendra qu’il avait remporté une course en Pro-Am ici en 2020. 

Nombreux sont ceux qui auront soif de revanche après un début de saison n’ayant pas répondu à leurs attentes. On pense en particulier aux vice-champions en titre Nicolas Gomar et Mike Parisy (Aston Martin Vantage AMR GT4 #89 – AGS Events), 10e actuellement, et à l’ex-Champion de France FFSA GT Éric Debard, qui évoluera à domicile avec Simon Gachet comme équipier sur la Mercedes-AMG GT4 #81 d’AKKA-ASP. 

Notons encore qu’Yves Lemaître, qui n’avait pas pu disputer la course de Magny-Cours pour des raisons familiales, sera de retour aux côtés de Ruben Del Sarte dans l’Aston Martin Vantage AMR GT4 #38 du Mirage Racing. Enfin, Hugo Chevalier épaulera Jean-Ludovic Foubert sur la Mercedes-AMG GT4 #2 de CD Sport pour remplacer Édouard Cauhaupé, retenu par d’autres obligations. 

Silver Cup : Hasse-Clot et Leroux en tête

Après avoir remporté une victoire de classe à Nogaro et une à Magny-Cours, Romain Leroux et Valentin Hasse-Clot (Aston Martin Vantage AMR GT4 #007 – AGS Events) mènent la Silver Cup et espèrent clôturer la première mi-temps de cette saison 2021 tout en haut du classement provisoire. Mais la concurrence est rude dans cette catégorie, à l’image des réguliers Paul Evrard et Timothé Buret. Lauréats d’une course à Nogaro, les pilotes de la Mercedes-AMG GT4 #88 d’AKKA ASP ne sont qu’à un point des leaders !

Les plus expérimentés Sacha Bottemanne et Lonni Martins ont prouvé à Magny-Cours qu’il faut aussi compter avec eux et ils sont revenus à 15 longueurs au championnat. Hélas, Sacha Bottemanne s’est blessé en s’entrainant physiquement et il ne pourra pas être au départ à Albi. Dès lors, qui complètera le duo de l’Audi R8 LMS GT4 #6 du Team Fullmotorsport pour épauler Lonni Martins ? Au moment d’écrire ces lignes, rien n’était décidé.

Et si les Toyota GR Supra GT4 se montraient plus à leur avantage à Albi ? Antoine Potty et Erwan Bastard (#34 CMR) ont goûté pour la première fois au podium à Magny-Cours et ils en veulent plus. Autres représentants de Mercedes-AMG, Enzo Joulié et Sébastien Baud (#74 CD Sport) comptent aussi capitaliser sur leurs deux podiums de Magny-Cours quand Mateo Herrero (vainqueur à Albi l’an dernier) et Stéphane Lémeret (Alpine A110 GT4 #110 – CMR) espèrent avoir enfin chassé le chat noir qui les poursuit. 

Enfin, saluons le retour de l’équipe K-Worx Racing avec sa Ginetta G55 GTN. Cette fois, l’ex-spécialiste de la Clio Cup Benoit Castagné fera équipe avec l’Albigeois Renaud Malinconi, ancien champion de la Formule Campus.

Am Cup : La lutte continue

Avec deux victoires chacun depuis le début de cette année, les duos Christophe Hamon-Pascal Huteau (Audi R8 LMS GT4 #5 – Team Fullmotorsport) et Jean-Charles Rédélé-Laurent Coubard (Alpine A110 GT4 #76 – Bodemer Auto) arrivent à Albi à égalité parfaite en Am Cup. Tout semble indiquer que la lutte pour le titre opposera ces deux équipages, mais il ne faudrait pas exclure trop vite les Aston Martin Vantage AMR GT4 d’AGS Events avec Didier Dumaine-Christophe Carrière (#161) et Stéphane Debrosse-Lauris Nauroy (#79). De même, les représentants de CD Sport en Am Cup ont goûté pour la première fois au podium à Magny-Cours : les Mercedes-AMG #3 de Paul Paranthoen-Aurélien Robineau et #4 des Libanais Jihad Aboujaoude-Shahan Sarkissian seront donc aussi à suivre de près. Avec l’unique Porsche 718 Cayman GT4 CS MR, Mathieu Casalonga et Benjamin Cauvas représenteront les intérêts de l’équipe JSB Compétition.

Dans tous les cas, il faudra être au rendez-vous le samedi 5 juin avec les essais qualificatifs à 9h00 et le départ de la Course 1 à 14h00, en direct sur la chaîne YouTube GT World Français et sur la page Facebook du FFSA GT. Le dimanche 6 juin, la Course 2 du Championnat de France FFSA GT sera à suivre en direct à 14h40 via les mêmes canaux. Cette course 2 sera aussi diffusée en différé sur Automoto la chaîne. 

La liste des engagés est ici

Le meeting de Lédenon change de date

28 mai 2021 à 17:10

Communiqué de Presse :

Initialement fixée le dernier week-end du mois d’août, la date des Lédenon GT Series était encore en suspens. Divers changements dans les calendriers internationaux, et principalement celui du Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS, a conduit le promoteur à revoir le calendrier du Championnat de France FFSA des Circuits présenté l’hiver dernier.

« Plusieurs de nos équipes sont actives sur différents fronts », explique Laurent Gaudin, le Manager Général du Championnat de France FFSA des Circuits. « Nous voulions donc éviter la concurrence de date entre l’épreuve du GT World Challenge Europe à Brands Hatch et la course du Championnat de France FFSA des Circuits à Lédenon. En reculant de deux semaines ce rendez-vous, nous permettons à ces équipes de pouvoir aborder ces deux épreuves avec plus de sérénité. »

Promoteur du Championnat de France FFSA des Circuits, SRO Motorsports Group confirme donc que l’étape gardoise aura lieu du 10 au 12 septembre prochains, constituant ainsi la cinquième des six épreuves de la saison.

Lédenon avait effectué son retour dans le Championnat de France FFSA GT en 2019 après trois ans d’absence. En 2020, l’évolution de la crise sanitaire en automne avait conduit à son annulation quelques semaines avant la date prévue. Du 10 au 12 septembre, ce sera donc la deuxième fois que les GT4 du Championnat de France FFSA GT se produiront sur ce circuit particulièrement vallonné. Ce sera par contre une grande première pour le Championnat de France FFSA Tourisme, lancé au début de la saison 2021. Comme en 2019, les montagnes russes du Gard constitueront également une étape du Championnat de France FFSA de Formule 4.

Outre ces trois séries labellisées FFSA, cette rentrée post-estivale comprendra aussi la Mitjet International pour proposer un programme à la fois complet et varié.

Mais avant, c’est dans le Tarn – lors du 77e Grand Prix d’Albi – que se tiendra du 4 au 6 juin la prochaine épreuve du Championnat de France FFSA des Circuits avec le FFSA GT, le FFSA Tourisme, la Sprint Cup by Funyo, la Mitjet International, la Formule Renault’Cup et une course Free Berline/GT au menu.

CALENDRIER 2021

  • 3-5 avril – Coupes de Pâques de Nogaro
  • 7-9 mai – Fanatec GT World Challenge Powered by AWS – Magny-Cours
  • 4-6 juin – Grand Prix d’Albi 
  • 23-25 juillet – SRO Speed Week – Spa-Francorchamps
  • 10-12 septembre – Lédenon GT Series
  • 1-3 octobre – SRO Racing Festival – Paul Ricard

Un nouvel environnement pour Ropars Racing Team Motors Legend

20 mai 2021 à 10:00

Ropars Racing Team Motors Legend fait partie des acteurs majeurs du tout nouveau Championnat de France de Tourisme. L’écurie francilienne de la famille Ropars est présente en TC France avec des Peugeot 308 Racing Cup et TC-Light en Peugeot 208 RC.

L’écurie basée à Saint-Rémy-la-Vanne ne fait pas uniquement dans la compétition automobile en Peugeot. Entre l’initiation loisir, la formation et les journées entreprises, les activités de Ropars Racing Team sont multiples.

A Magny-Cours, deux Peugeot 308 Racing Cup étaient au départ, une pour Kévin Ropars, l’autre pour Sacha Maguet. Viny Beltramelli roulait pour sa part en Peugeot 208 RC.

Le TC France représente un nouveau challenge pour l’équipe, comme l’a expliqué Kévin Ropars à Endurance-Info : “Ici, nous sommes comme des enfants. C’est le championnat où il faut être pour débuter. Notre structure est familiale avec mon père qui est le préparateur et mon frère qui gère la partie logistique.”

Pour ses débuts dans la série, Ropars Racing Team s’est associé à Motors Legend qui fait dans la vente de voitures de luxe. “Nous avons décidé d’aller en TC France ensemble”, souligne Kévin Ropars. “Le championnat offre une belle vitrine qui permet de se faire connaître. Sans eux, nous n’aurions certainement pas franchi le pas.”

Kévin Ropars s’est classé 2e de la course 2 à Magny-Cours et le jeune Sacha Maguet a pris la 5e place.

L’étape suivante pourrait passer par une arrivée en GT4, ce qui serait dans la logique de la filière mise en place par SRO.

Olivier Estèves (Saintéloc Racing) : “Plus je prends des coups, plus j’y retourne”

12 mai 2021 à 11:00

Quand un gentleman driver se fait épauler par un pilote professionnel, il a un objectif : progresser. Gagner est l’étape suivante. Dans tout sport, il y a un seul vainqueur, alors c’est dire la complexité d’y arriver. Depuis 2017, Olivier Estèves partage sa vie sportive avec Anthony Beltoise chez Saintéloc Racing en FFSA GT. Féru de sport aussi bien dans sa vie professionnelle que personnelle, Olivier Estèves a connu des hauts et des bas depuis 2017, mais le mot d’ordre est resté le même : persévérance. Pour cela, il peut compter sur un Anthony Beltoise toujours bienveillant avec la positive attitude qu’on lui connaît. Tout ce que recherche un gentleman.

Dimanche dernier, Olivier Estèves et Anthony Beltoise se sont imposés au général à Magny-Cours sur une Audi R8 LMS GT4/Saintéloc Racing. On parle là d’une victoire décrochée à la régulière sans le moindre fait de course. Impérial tout le week-end nivernais, Anthony Beltoise a pu compter sur un Olivier Estèves des grands jours qui a su parfaitement gérer la fin de course. Deux jours après la victoire, Olivier Estèves était en essais sous la pluie à Albi, lieu du prochain rendez-vous FFSA GT. C’est là que nous l’avons attrapé pour revenir sur son week-end gagnant.

Surpris par cette victoire ?

“Forcément. Je fais du sport depuis longtemps et j’ai bien conscience que quand on parle de technique, il y a souvent des paliers. Je pense avoir passé un nouveau cap le week-end dernier. Tout est arrivé d’une manière plutôt inattendue.”

Lorsqu’on s’est croisé samedi après la Q1, vous n’étiez pas en grande forme alors que vous veniez de signer un très beau 8e temps à 0.3s de la pole…

“J’étais pourtant plutôt mal fichu en arrivant à Magny-Cours, certainement encore à cause du vaccin. Je suis arrivé relativement fatigué en ayant du mal à me projeter. Je n’étais pas dans le rythme lors des essais libres. Le samedi, j’ai retrouvé la forme avec un très bon chrono en Q1. La voiture était parfaite, les conditions étaient bonnes. Les planètes se sont alignées avec un chrono à 4 centièmes de Fabien (Michal), ce qui pour moi est plutôt inhabituel. Ce temps m’a mis en confiance.”

Pourtant, votre relais en course 1 a connu un couac…

“J’ai eu un accrochage qui m’a fait descendre en queue de peloton avec 15 places perdues. Ensuite, il y a eu la fantastique remontée d’Antho jusqu’à la 5e place finale.”

Et cette course 2 ?

“Les conditions étaient idéales. J’ai pris l’auto en tête de course, j’étais en confiance. Compte tenu de ma bonne qualif’, je devais pouvoir tenir la concurrence sans trop forcer. J’ai vu que l’écart ne se réduisait pas.”

Un peu de stress ?

“J’ai eu quelques moments de solitude (rires). Quand mon ingénieur m’a dit à la radio : “Olivier, il reste 4 minutes”. Il fallait rester concentré et serrer les fesses dans le baquet sans se désunir. Je ne me suis pas laissé atteindre par l’effet de gagner une course car je n’avais jamais pensé que cela puisse arriver un jour.”

Quand on est en tête d’une course d’un Championnat de France FFSA GT et qu’il ne reste que quelques minutes, on pense à quoi ?

“J’étais pleinement concentré sur ma fin de course. Il faut juste penser au prochain virage et au prochain tour. Je n’ai surtout pas pensé à un éventuel safety car. Je me suis dit : “advienne que pourra”. Je n’ai pas eu cette peur de gagner. Après la victoire, j’ai reçu pas mal de marques de sympathie de personnes du paddock, ce qui m’a beaucoup touché.”

L’hiver avait pourtant été positif…

“J’ai roulé en ROSCAR et en GT4 South European à Portimao avec des victoires. Il faut tout de même relativiser car le niveau était inférieur au FFSA GT. Malgré tout, être en tête d’une course donne des sensations. Toute cette accumulation m’a aidé.”

Partager votre volant avec Antho depuis 2017 dans la même équipe est aussi un avantage ?

“Il y a entre nous cette proximité et cette connivence. La présence d’Antho est fondamentale. On peut aussi parler de l’ambiance Saintéloc Racing où les échanges sont permanents. Tout le monde fonctionne en équipe. Les autres pilotes professionnels n’hésitent pas à me donner des conseils quand ils me voient en piste. Tout le monde est bienveillant. Nous sommes aussi dans un sport d’équipe.”

Gagner une course en FFSA GT était envisageable ?

“Pas une seule seconde, surtout à la régulière. Ce n’est pas pour autant que je ne travaillais pas pour cela. Antho a accepté de coacher quelqu’un qui venait de nulle part. J’ai aussi cette motivation de tout faire pour remettre Antho le plus haut possible dans une feuille de classement, donc de faire du mieux possible. Je fais tout le plus sérieusement possible en compensant avec le travail. Au début, je me suis pris des coups, surtout la première année. C’est le problème quand tu n’as pas d’expérience et que tu es en queue de peloton. Il y a des hauts et des bas comme dans tout apprentissage.”

Vous avez pensé tout arrêter ?

“Je me suis accroché même s’il y a eu des moments où en rentrant d’un meeting, je me suis dit que c’était trop haut pour moi. Par exemple, en 2017, je ne comprenais pas trop cette histoire de pick up sur les pneus. Les pros ont l’habitude de cela car pour eux c’est une seconde nature. J’ai bien mis une saison à comprendre comment ôter le pick up correctement sur un pneu. Il y a des moments de découragement. Avec un Sébastien Chetail à la tête de l’équipe, tu persévères. Antho a une qualité immense : il positive tout le temps, même quand tu fais une connerie. Je ne suis pas quelqu’un qui lâche, donc je m’accroche. Plus je prends des coups, plus j’y retourne.”

Le tandem Beltoise/Estèves va être regardé différemment…

“Je reste réaliste. Ce n’est pas parce que nous avons gagné une course que tout va être révolutionné. Loin de moi l’idée de me dire que ça va le faire tous les week-ends. Il faut déjà être régulier et terminer dans le top 10 le plus souvent possible. Ce championnat a un niveau de folie et il faut rester à sa place.”

La FFSA, la FFM et la FFC alertent le Ministère chargé des Sports

11 mai 2021 à 18:34

D’après le site FFSA :

Depuis les annonces du 29 avril dernier relatives au calendrier de reprise, aucune communication officielle n’a été faite aux fédérations précisant les conditions exactes de cette reprise.

La FFSA (Fédération Française du Sport Automobile), la FFM (Fédération Française de Motocyclisme) et la FFC (Fédération Française de Cyclisme) ont donc saisi officiellement le Ministère chargé des Sports sur les conditions de reprise des compétitions amateurs à compter du 19 mai prochain. 

Les trois fédérations souhaitent profiter du moment de concertation interministérielle pour être entendues car elles craignent fortement, au regard des premières informations circulant dans les Préfectures, que les mesures de restriction à la pratique sur la voie publique envisagées empêchent leurs clubs et leurs licenciés de reprendre leurs activités dès le 19 mai.

En effet, la jauge de participants imaginée par les autorités administratives ne permettrait pas la reprise de nos compétitions amateurs organisées sur la voie publique tant le seuil retenu serait restrictif. Son maintien aurait mécaniquement pour effet de rendre les organisations déficitaires et pourrait être de nature à dissuader les organisateurs de maintenir leurs manifestations.

De plus, les trois fédérations souhaitent des précisions sur la possibilité pour leurs organisateurs d’accueillir des spectateurs dans le cadre des compétitions se déroulant dans des ERP de Plein Air (Type PA) qui n’auraient pas de limite relative au nombre d’engagés.

Il est en effet indispensable d’établir des certitudes sur l’application du dispositif d’accueil du public à nos sites de pratique, tant sur les circuits d’Autocross que sur les circuits de Motocross ou sur des stadium de BMX par exemple, qui structurellement ne comportent pas de places assises.


Soyez convaincus que la FFSA défend les intérêts de l’ensemble des acteurs du sport automobile et du karting afin que la relance des activités puisse profiter à tous, et ce dans le respect des dispositions gouvernementales qui seront applicables.

Nous vous tiendrons informés dès que nous aurons des éléments précis de la part du Ministère chargé des Sports.

Nicolas Deschaux – Président de la FFSA :

« Nos problématiques étant, durant cette période, partagées par la FFM et la FFC, il était logique que nous nous unissions pour interpeller le Ministère chargé des Sports afin que des éclaircissements soient apportés dès à présent. Nous souhaitons connaître les conditions exactes de la reprise sous peine que l’annonce du 29 avril soit déceptive pour le secteur du sport. Même si nous comprenons bien que la visibilité est un luxe que personne ne peut s’offrir depuis le début de la crise, les organisateurs de compétitions sportives prévues dans les prochaines semaines manquent d’éléments concrets quant au déroulement de leurs compétitions. Il est difficilement concevable pour l’ensemble des organisateurs dont les dossiers sont en cours d’instruction par les services préfectoraux, de ne disposer d’aucune information sachant que ce sont les mesures précises qui dicteront, in fine, la tenue ou non des compétitions.

Par conséquent, il était évident pour les trois fédérations de ne plus attendre et de saisir directement le Ministère chargé des Sports. Avec la FFM et la FFC, la FFSA continue d’être entièrement mobilisée pour accompagner l’ensemble des organisateurs durant cette période de relance de l’activité. »

Magny-Cours (C2) : la totale pour Steven Palette (VSF Sports-Amplitude Automobile)

9 mai 2021 à 19:08

D’après le site FFSA GT

En remportant deux nouvelles victoires en Championnat de France FFSA Tourisme, Steven Palette a réalisé le carton plein sur le Circuit de Nevers Magny-Cours. Déjà en tête du championnat en arrivant sur « son » circuit, le pilote de l’équipe VSF Sports – Amplitude Automobile a tout d’abord signé la première pole position du week-end avant de mener la Course 1 jusqu’au tout dernier tour. Et s’il se faisait déborder par Fred Caprasse (Peugeot 308 RC #27 – JSB Compétition) à quelques centaines de mètres de l’arrivée, Steven récupérait la victoire lorsque le Belge était pénalisé a posteriori pour avoir effectué un dépassement en dehors des limites de la piste. Le podium de cette première course était donc complété par Lucas Frayssinet (Alpine A110 Cup #93 – Chazel Technologie Course) et Pierre-Arnaud Navarro (Peugeot 308 RC #34 – JSB Compétition), Fred Caprasse rétrogradant au 4e rang après sa pénalité.

Dimanche, Steven Palette bondissait de la deuxième place sur la grille de départ pour directement se placer au commandement et résister jusqu’au bout à toutes les attaques de Kévin Ropars (Peugeot 308 RC – Ropars Racing Team-Motors Legend). Sur cette piste qui lui a si souvent réussi, Steven a donc marqué des points importants, au propre comme au figuré. Avant de partir vers Albi, où aura lieu la troisième épreuve de la saison du 4 au 6 juin, le fer de lance de l’équipe VSF Sports – Amplitude compte déjà plus de 40 points d’avance au championnat.

@SRO / FFSA GT

Car si le pilote de Bourges a su conjuguer performances et régularité depuis le début de cette année, ce n’est pas le cas de ses rivaux ! Samedi, c’est un accrochage à haute vitesse entre Ricardo van der Ende (BMW M2 CS Racing #16 – L’Espace Bienvenue) et Florian Briché (Peugeot 308 RC #24 – JSB Compétition) qui mettait un terme aux ambitions de ceux qui étaient arrivés dans la Nièvre aux deuxième et troisième places du championnat. Et comme Kévin Ropars avait été percuté par Jean-Laurent Navarro (Peugeot 308 RC #519 – JSB Compétition) lors de la première course, lui non plus ne marquait aucun point. Kévin Ropars se vengeait le lendemain avec une 2e place devant Fred Caprasse, revenu du 11e au 3e rang après avoir été pénalisé de 10 positions sur la grille de départ.

Dimanche, Florian Briché marquait les points de la 4e position. Le Nordiste se place ainsi comme le plus proche poursuivant de Steven Palette au championnat, même si l’écart est déjà conséquent avec le leader. La 5e place revenait à Sacha Maguet (Peugeot 308 RC #31 – Ropars Racing Team – Motors Legend), dont la progression au volant de la Peugeot 308 RC fut impressionnante. Le jeune pilote de 16 ans seulement, qui détient déjà un solide palmarès en karting, a prouvé qu’il mérite largement sa place parmi les cadors du peloton !

TCA : rebondissements multiples

Les catégories TCA-1, TCA-2 et TCA-Light ont aussi proposé leur lot de surprises avec six vainqueurs différents au cours des deux courses.

En TCA-1, Julien Jacob-Cano (Peugeot RCZ Racing Cup #77 Runner For Ever) dominait la première course avant d’être victime d’un problème en toute fin de parcours. Le leader du championnat glissait au troisième rang et laissait les honneurs de la victoire à Florent Grizaud (Peugeot RCZ Racing Cup #7 GPA Racing). Le lendemain, il prenait sa revanche en s’imposant pour 1 seconde… après avoir dû effacer une pénalité de 10 secondes consécutive à un contact. Deuxième le samedi, Daniel Saunier (Peugeot RCZ Racing Cup #45 GM Sport) terminait cette fois au troisième rang.

Avec plusieurs pilotes se partageant le volant d’une Renault Clio Cup IV, les chances étaient grandes d’avoir des vainqueurs différents en TCA-2. Jacky Gautier (#5 Touzery Compétition) s’imposait dans l’obscurité du premier soir face à Adrien Penot (#71 GM Sport) et Olivier Touzery (#59 Touzery Compétition). Le lendemain, le rallyman Styve Juif (#9 GM Sport) affichait aussi de solides aptitudes sur circuit en dominant les débats face à Julien Paget (qui se retrouvait à son tour au volant de la #71 GM Sport) et Enzo Carvalhido (#36 Sport Auto Racing).

@SRO / FFSA GT

Enfin, en TCA-Light, Viny Beltramelli (#10 Ropars Racing Team-Motors Legend) et Xavier Harbon (#509 GM Sport) se sont partagé les victoires dans la catégorie regroupant les Peugeot 208 RC. Nettement plus rapide et vainqueur samedi, Viny Beltramelli a perdu toute chance de réaliser le doublé en se plantant pendant quelques minutes dans un bac à graviers lors de la Course 2. Il reste néanmoins largement en tête du championnat.

Après le Circuit Paul Armagnac de Nogaro et le Circuit de Nevers Magny-Cours, le Championnat de France FFSA Tourisme proposera encore un décor tout à fait différent du 4 au 6 juin avec sa troisième épreuve dans le cadre du célèbre Grand Prix d’Albi.

Les résultats de la Course 2 sont ICI 

Magny-Cours (C2) : Beltoise/Estèves (Audi/Saintéloc) de main de maître !

9 mai 2021 à 14:21

Communiqué de Presse :

C’est à l’heure du déjeuner que les concurrents du Championnat de France FFSA GT ont disputé leur quatrième joute de la saison. Une course rapidement neutralisée après la sortie de Stéphane Lémeret au premier virage, victime d’un problème de direction sur son Alpine A110 GT4.

Avant la montés en piste de la voiture de sécurité, Simon Gachet (Mercedes-AMG GT4 #81 – AKKA-ASP) avait surpris le poleman Anthony Beltoise (Audi R8 LMS GT4 #21 – Saintéloc Junior Team). Une fois la course relancée, ce duo menait la danse devant Grégory Guilvert (Audi R8 LMS GT4 #42 – Saintéloc Junior Team), Éric Trémoulet (Mercedes-AMG GT4 #64 – Team Jouffruit by VicTeam) et Adrien Tambay (Audi R8 LMS GT4 #14 – Saintéloc), revenu de la 15e à la 5e place en quelques tours.

La fenêtre des changements de pilotes permettait à l’Audi #21 Saintéloc de prendre la tête, Olivier Estèves ayant relayé Anthony Beltoise à son volant. Simon Gachet et Éric Debard pouvaient encore rêver d’un podium, mais un contact avec un retardataire mettait fin à leurs ambitions. 

Lauréats samedi soir, Grégory Guilvert et Fabien Michal (Audi R8 LMS GT4 #42 – Saintéloc Junior Team) passaient de nouveau la ligne d’arrivée en tête. Une pénalité de 10 secondes pour un excès de vitesse dans la pitlane faisait toutefois rétrograder le duo en troisième position. 

Olivier Estèves et Anthony Beltoise pouvaient donc savourer une première victoire en Championnat de France FFSA GT et offrir un deuxième succès à l’équipe Saintéloc ce week-end. Entre les deux Audi, Rodolphe Wallgren et Gaël Castelli (Alpine A110 GT4 #222 – Mirage Racing) confortent leur leadership au championnat en marquant les points de la deuxième place. 

Le top 5 du jour était complété par les Mercedes-AMG GT4 de Fabien Barthez – Thomas Drouet (#16 – AKKA-ASP) et de Jean-Ludovic Foubert – Édouard Cauhaupé (#2 – CD-Sport). Cyril Saleilles – Adrien Tambay (Audi R8 LMS GT4 #14 – Saintéloc Junior Team) et Olivier Jouffret – Éric Trémoulet (Mercedes-AMG GT4 #64 – Team Jouffruit by VicTeam) complétaient les places d’honneur après avoir largement animé les débats.

Silver Cup : Leroux – Hasse-Clot se vengent

La course a été animée en Silver Cup. Après leur abandon hier, Romain Leroux et Valentin Hasse-Clot (Aston Martin Vantage AMR GT4 #007 – AGS Events) se sont imposés ce dimanche ! Ils ont devancé Sébastien Baud – Enzo Joulié (Mercedes-AMG GT4 #74 – CD Sport). Derrière, ce fût agité et malgré une pénalité pour avoir provoqué une collision avec Sacha Bottemanne, Paul Evrard et Timothé Buret (Mercedes-AMG GT4 #88 – AKKA-ASP) terminent troisièmes. Vainqueurs samedi, Bottemanne – Martins (Audi R8 LMS GT4 #6 – Team Fullmotorsport) ont finalement vu l’arrivée au 4e rang.

Am Cup : Hamon – Huteau sur le fil !

En Am Cup aussi, la course a été disputée. Comme hier, l’Audi R8 LMS GT4 #5 – Team Fullmotorsport de Christophe Hamon – Pascal Huteau a cru tout perdre après un accrochage impliquant Christophe Hamon. Passé deuxième, il a néanmoins réussi à reprendre la tête… dans le dernier tour ! Le pilote de l’Audi a pris le meilleur sur Jean-Charles Rédélé et Laurent Coubard (Alpine A110 GT4 #76 – Bodemer Auto), qui restent en lice pour le championnat grâce à leur 2e place. Troisièmes, Paul Paranthoen et Aurélien Robineau (Mercedes-AMG GT4 #3 – CD Sport) se sont offert un premier podium.

Après un deuxième meeting particulièrement disputé, les concurrents du Championnat de France FFSA GT vont prendre la direction du circuit d’Albi pour un troisième rendez-vous du 4 au 6 juin.

Le classement de la course est ici

TC France : Fred Caprasse perd sa victoire en course 1

9 mai 2021 à 14:01

Fred Caprasse a perdu sa victoire d’hier soir en course 1 du meeting TC France à Magny-Cours. Le pilote de la Peugeot 308 Racing Cup/JSB Compétition a été pénalisé pour avoir court-circuité la chicane avant la ligne droite des stands.

Le Belge a écopé d’une pénalité de 18 secondes, ce qui le fait rétrograder à la 4e place. La victoire revient donc à la BMW M2 CS Racing Cup/VSF Sports de Steven Palette. Le local de l’étape a donc devancé Lucas Frayssinet (Alpine/Chazel Technologie Course) et Pierre-Arnaud Navarro (Peugeot 308 Racing Cup/JSB Compétition).

La #27 sera en plus pénalisée de 10 places pour la course 2. Pour un contact avec Florian Briché, Ricardo van der Ende sera lui aussi rétrogradé de 10 places.

Magny-Cours, TC France (Q2 ) : Caprasse en pole

9 mai 2021 à 10:40

D’après le site TC France :

Après une Course 1 particulièrement animée samedi soir, les compteurs étaient remis à zéro ce dimanche pour les concurrents du Championnat de France FFSA Tourisme avec une nouvelle séance d’essais qualificatifs en vue de la Course 2.

TC

Si Lucas Frayssinet (Alpine A110 Cup #93 – Chazel Technologie Course) a longtemps tenu le bon bout, tout s’est décidé dans les dernières minutes. Mais après sa victoire hier soir, Frédéric Caprasse (Peugeot 308 RC #27 – JSB Compétition) a poursuivi sur sa lancée en réalisant la pole. Ce qui en fait le quatrième poleman différent cette saison. En tournant en 1’50’’070, le pilote belge a devancé une autre Peugeot, celle de Kévin Ropars (#49 – Ropars Racing Team-Motors Legend). Après sa pole d’hier, Steven Palette (BMW M2 CS Racing #18 – VSF Sports – Amplitude Automobile) a signé le troisième chrono alors que Lucas Frayssinet a terminé la séance à la 4e place. On retrouve donc trois marques différentes, qui se tiennent en moins de quatre dixièmes, aux quatre premières places.

Viennent ensuite quatre Peugeot 308 RC avec dans l’ordre Florian Briché (#24 – JSB Compétition), Jean-Laurent Navarro (#519 – JSB Compétition), Xavier Guyonnet (#11  – TSM Racing by GM Sport) et Pierre-Arnaud Navarro (#34 – JSB Compétition). Le top 10 de la séance est complété par Ricardo van der Ende (BMW M2 CS Racing #16 – L’Espace Bienvenue) et Sacha Maguet (Peugeot 308 RC #31 – Ropars Racing Team-Motors Legend).

TCA (1/2/Light)

En TCA-1, Julien Jacob-Cano (Peugeot RCZ Racing Cup #77 – Runner For Ever) ne s’est pas laissé perturber par sa sortie en milieu de séance et a réalisé une nouvelle pole. Suivent derrière Florent Grizaud (Peugeot RCZ Racing Cup #7 – GPA Racing) et Daniel Saulnier (Peugeot RCZ Racing Cup #45 – GM Sport).

Dans la très disputée classe TCA-2, celle des Renault Clio Cup IV, c’est Enzo Carvalhido (#36 – SPORT AUTO RACING) qui a été le plus rapide, devançant de deux dixièmes Olivier Touzery (#59 – Touzery Compétition) alors que Styve Juif (#9 – GM Sport) a réalisé le troisième chrono. 

Du côté des TCA-Light, c’est à nouveau Viny Beltramelli (Peugeot 208 RC #10 – Ropars Racing Team-Motors Legend) qui a signé la pole devant Xavier Harbon (Peugeot 208 RC #509 – GM Sport).

Le départ de la Course 2 sera donné ce dimanche à 16h10. Une course qui sera à suivre sur la chaîne YouTube GT World Français et sur le Facebook du Championnat de France FFSA Tourisme.

Les chronos sont ici

Magny-Cours (C1) : Fred Caprasse (JSB Compétition) s’impose dans la nuit nivernaise

8 mai 2021 à 23:43

Communiqué de Presse :

Alors que la nuit s’installait sur le circuit de Magny-Cours, les concurrents du Championnat de France FFSA Tourisme s’élançaient pour la troisième fois cette saison. Et quand des voitures de tourisme partent pour 30 minutes de course, on s’attend à du spectacle. Cette course n’a pas dérogé à la règle ! 

TC

Parti en pole position, Steven Palette (BMW M2 CS Racing #18 –  VSF Sports – Amplitude Automobiles) en profitait pour tout de suite creuser l’écart, emmenant avec lui Frédéric Caprasse (Peugeot 308 RC #27 – JSB Compétition). Malheureusement Caprasse sortait trop large dans la courbe d’Estoril et perdait le contact avec la voiture de tête. La course s’était-elle jouée après 12 minutes à peine ? Pas pour le pilote belge, qui s’est employé à revenir au contact de Steven Palette. Et c’est dans le dernier tour, dans ce même virage d’Estoril, que Frédéric Caprasse a porté son attaque avec brio. De quoi offrir une première victoire cette saison à Peugeot !

Derrière, un imposant groupe s’était rapidement formé avec Ricardo van der Ende (BMW M2 CS Racing #12 – L’Espace Bievenue), Florian Briché (Peugeot 308 RC #24 – JSB Compétition), Lucas Frayssinet (Alpine A110 Cup #93 – Chazel Technologie Course), Xavier Guyonnet (Peugeot 308 RC #11 – TSM Racing by GM Sport), Kévin Ropars (Peugeot 308 RC #49 – Ropars Racing Team – Motors Legend) ainsi que Pierre-Arnaud et Jean-Laurent Navarro (Peugeot 308 RC – JSB Compétition). Tous pouvaient revendiquer la troisième marche du podium. Et si la bagarre était intense dans le premier quart d’heure, la deuxième moitié de course a été marquée par deux accrochages. C’est dans un premier temps van der Ende et Briché qui se sont accrochés dans la ligne droite menant vers Adelaïde. Ensuite Jean-Laurent Navarro heurtait Kévin Ropars.

C’est finalement Lucas Frayssinet qui a bénéficié de ces faits de course pour terminer à la troisième place. Trois marques différentes sur le podium !

Pierre-Arnaud Navarro et Xavier Guyonnet complétaient le top 5, Florian Briché termine sixième. Viennent ensuite le jeune Sacha Maguet (Peugeot 308 RC #31 – Ropars Racing Team – Motors Legend), Florian Teilais (BMW M2 CS Racing #41 – VSF Sports – Amplitude Automobile) et Rodolphe Spitz (Peugeot 308 RC #69 – JSB Compétition).

TCA (1/2/Light)

En TCA-1, Julien Jacob-Cano (Peugeot RCZ Racing Cup #77 – Runner For Ever) était bien parti pour s’offrir un troisième succès en autant de courses. Mais un problème technique en fin de course en a décidé autrement. Il devait se contenter de la troisième marche du podium. De quoi permettre à Florent Grizaud (Peugeot RCZ Racing Cup #07 – GPA Racing) de s’imposer devant Daniel Saunier (Peugeot RCZ Racing Cup #45 – GM Sport).

Du côté des TCA-2, tout s’est joué entre Jacky Gautier (Renault Clio Cup IV #5 – Touzery Compétition) et Adrien Penot (Renault Clio Cup IV #71 – GM Sport). Si les deux pilotes ne se sont pas lâchés durant la course, le dernier mot est revenu à Gautier pour un peu plus d’une seconde. C’est Olivier Touzery (Renault Clio Cup IV #59 – Touzery Compétition) qui a terminé à la troisième place.

Enfin, en TCA-Light, Viny Beltramelli (Peugeot 208 RC #10 – Ropars Racing Team – Motors Legend) s’est imposé devant Xavier Harbon (Peugeot 208 RC #509 – GM Sport).

Deux sessions au programme ce dimanche pour les concurrents du Championnat de France FFSA Tourisme avec les qualifications qui auront lieu à 9h30 alors que le départ de la Course 2 sera donné à 16h10.

Le classement de la course est ici

Magny-Cours (C1) : Guilvert/Michal (Saintéloc) renouent avec la victoire

8 mai 2021 à 23:33

Communiqué de Presse :

C’est sous un soleil couchant que la première course du Championnat de France FFSA GT s’est déroulée à Magny-Cours. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la course a été très animée ! Des nombreux dépassements, des rebondissements et aussi quelques accrochages… Rien n’a manqué ce samedi soir !

Entre un Sacha Bottemane qui a parfaitement profité de sa pole et un Christophe Hamon bien parti, la course s’annonçait sous les meilleures auspices pour le Team Fullmotorsport. Malheureusement, en voulant attaquer l’Alpine d’Alain Ferté intercalée entre les deux, Hamon n’est pas parvenu à éviter son compagnon d’écurie au freinage. Résultat, Bottemane a dégringolé au 14e rang. Christophe Hamon, lui, pouvait continuer en tête… mais se voyait infliger une pénalité de 5 secondes à purger lors de l’arrêt aux stands ! 

Toujours en début de course, l’Aston Martin Vantage AMR GT4 AGS Events #007 de Romain Leroux – Valentin Hasse-Clot a dû abandonner après un contact. Une mauvaise affaire pour le duo qui était leader au championnat en Silver Cup. C’est ensuite la #79 AGS Events de Stéphane Desbrosse – Lauris Nauroy qui est sortie de la piste. Ce qui a d’ailleurs provoqué l’unique neutralisation de la course.

Après la neutralisation et la fenêtre de ravitaillement, c’est l’Audi R8 LMS GT4 #42 – Sainteloc Junior Team de Fabien Michal et Grégory Guilvert qui prenait les devants avec quelques secondes d’avance.

Une avance gérée de main de maître par Guilvert, qui n’a jamais été menacé durant son relais. Un bien joli cadeau d’anniversaire celui qui fêtait ses 39 ans aujourd’hui, très ému après l’arrivée. Le podium était complété par la Mercedes-AMG GT4 #64 – Team JOUFFRUIT by VicTEAM d’Olivier Jouffret – 

Éric Trémoulet et l’Alpine A110 GT4 #35 Bodemer Auto d’Alain Ferté – Grégoire Demoustier. Trémoulet s’étant offert un joli dépassement sur Demoustier pour prendre la deuxième place.

Derrière, la hiérarchie a régulièrement évolué durant la deuxième partie de course. Notamment avec deux autres accrochages mettant hors du coup les Alpine A110 GT4 CMR de Stéphane Lémeret et Nicolas Prost.

L’Audi R8 LMS GT4 #6 – Team Fullmotorsport n’en demandait pas tant ! Bien remontés, Sacha Bottemane et Lonni Martins sont parvenus à s’imposer en Silver Cup. Inespéré après l’accrochage du début d’épreuve ! Juste derrière, l’Audi R8 LMS GT4 #21 Saintéloc Junior Team d’Olivier Estèves – Anthony Beltoise complète le top 5 mais termine surtout 4e en Pro-Am. Anthony Beltoise ayant été magistral dans son relais.

Silver Cup : la très bonne affaire pour Bottemane – Martins

Outre la remontée et la victoire, le duo Bottemane – Martins fait la bonne affaire au vu des problèmes des autres concurrents. De quoi entamer leur remontée aussi au classement après une entame plus difficile à Nogaro. En terminant deuxième, le duo Erwan Bastard – Antoine Potty (Toyota GT Supra GT4 #34 – CMR) s’est offert un premier podium cette saison. La Mercedes AMG-GT4 #74 – CD Sport de Sébastien Baud – Enzo Joulié a terminé sur la plus petite marche.

Am Cup : Rédélé – Coubard sur le fil !

Il était écrit que cette course allait être folle jusqu’au bout et l’équipage Hamon – Hutteau en a fait la cruelle expérience. Malgré les déboires du début de course, l’Audi avait dominé de la tête et des épaules l’épreuve. Mais ce qui ressemble à un problème mécanique a provoqué leur abandon à trois minutes du terme. Tout bénéfice pour le duo Jean-Charles Rédélé – Laurent Coubard (Alpine A110 GT4 #76 – Bodemer Auto), qui s’offre une deuxième victoire d’affilée cette saison ! Ils ont terminé devant la Mercedes-AMG GT4 #4 – CD-Sport de Jihad Aboujaoudé – Shahan Sarkissian et l’Aston Martin Vantage AMR GT4 #161 – AGS Events de Didier Dumaine – Christophe Carrière.

Après cette épreuve particulièrement animée, le rendez-vous est pris pour la Course 2 demain, dimanche, à 12h10. Histoire de finir en beauté un week-end riche en émotions !

Le classement de la course est ici

TC France, Magny-Cours : Palette en pole sur ses terres

8 mai 2021 à 19:25

D’après le site FFSA GT :

Disputée ce samedi après-midi à Magny-Cours, la première séance d’essais qualificatifs du Championnat de France FFSA Tourisme a été dominée par Steven Palette, troisième poleman différent cette saison. Dans les autres catégories, les meilleurs temps ont été signés par Julien Jacob-Cano (TCA-1), Jacky Gautier (TCA-2) et Viny Beltramelli (TCA-Light).

TC

Après les meilleurs temps de Xavier Guyonnet et de Kévin Ropars aux essais libres, on attendait l’une des nombreuses Peugeot 308 RC en pole position dans la première qualification du week-end. C’est finalement le véloce Steven Palette qui a mis tout le monde d’accord sur sa BMW M2 CS Racing de l’équipe VSF Sports – Amplitude Automobile. Le pilote de Bourges, à une heure de Magny-Cours, est donc le troisième poleman différent en autant de qualifications ! Encore une preuve, s’il en fallait une, de la compétitivité de ce nouveau Championnat de France FFSA Tourisme.

Cette pole de Steven Palette ne souffre d’aucune contestation puisqu’il a devancé Fred Caprasse (Peugeot 308 RC #27 – JSB Compétition) de près d’une demi-seconde ! 

Derrière Caprasse, qui espère vivre un meilleur week-end qu’à Nogaro, on retrouve son équipier Florian Briché, qui a surgi en fin de séance pour s’offrir le troisième chrono. Xavier Guyonnet (Peugeot 308 RC #11 – TSM Racing by GM SPORT) permet à la marque au lion de placer trois 308 RC dans les quatre premières places. Sur la BMW M2 CS Racing #16 de L’Espace Bienvenue, le Néerlandais Ricardo van der Ende clôture le top 5. 

Viennent ensuite Pierre-Arnaud Navarro (Peugeot 308 RC #34 – JSB Compétition) et Kévin Ropars (Peugeot 308 RC #49 – Ropars Racing Team-Motors Legend). L’Alpine A110 Cup de Lucas Frayssinet (CHAZEL Technologie Course) a signé le 8e temps devant les Peugeot de Jean-Laurent Navarro (JSB Compétition) et Sacha Maguet (Ropars Racing Team-Motors Legend). À noter la sortie de piste après la fin de séance de Carla Debard (BMW M2 CS Racing #21 – Debard Automobiles by Racetivity) alors qu’elle avait réalisé le 11e chrono.

TCA (1/2/Light)

Déjà poleman pour la Course 2 lors de la manche d’ouverture à Nogaro, Julien Jacob-Cano (Peugeot RCZ Racing Cup – Runner For Ever) a récidivé ce samedi en TCA-1 et s’est offert une deuxième pole d’affilée. De quoi confirmer encore un peu plus son statut de favori. Il a devancé Florent Grizaud (Peugeot RCZ Racing Cup #7 – GPA Racing) et Daniel Saulnier (Peugeot RCZ Racing Cup #45 – GM Sport).

Du côté des TCA-2, catégorie exclusivement réservée aux Renault Clio Cup IV, c’est Jacky Gautier (Touzery Compétition) qui a réalisé la pole position pour ses débuts en Championnat de France FFSA Tourisme. Il a devancé de trois dixièmes Adrien Penot (GM Sport) alors que Enzo Carvalhido (Sport Auto Racing) a signé le troisième temps.

Enfin, pas de surprise en TCA-Light, où Viny Beltramelli (Peugeot 208 RC #10 – Ropars Racing Team-Motors Legend) a pris le meilleur sur Xavier Harbon (Peugeot 208 RC #509 – GM Sport).

C’est à la tombée de la nuit que se déroulera la première course du week-end, sur le coup de 21h25. Intercalée entre le Championnat de France FFSA GT et le Fanatec GT World Challenge Europe powered by AWS, cette première confrontation sera à suivre en direct sur la chaîne YouTube GTWorld Français. 

Les chronos sont ici

Magny-Cours, Qualifs : Bottemanne, Beltoise et les Audi à la fête

8 mai 2021 à 17:44

D’après le site FFSA GT :

C’est sous un beau soleil que se sont déroulées les deux séances de qualifications du Championnat de France FFSA GT à Magny-Cours. Et à quelques heures de la Course 1, tout erreur était interdite ! De quoi rajouter encore un peu de piment au moment où les trente-trois concurrents s’élançaient à l’assaut du chronomètre. Et au final, on retrouve deux Audi en pole avec en prime un nouveau record pour Anthony Beltoise.

Qualifications 1 : Sacha Bottemane en pole, Alain Ferté encore présent et un Christophe Hamon cinq étoiles ! 

C’est l’Audi R8 LMS GT4 #6 Team Fullmotorsport de Sacha Bottemanne qui partira en pole ce samedi soir après avoir tourné en 1’45’’567. On retrouve d’ailleurs deux concurrents Silver en haut du classement puisque Bottemanne a devancé l’Alpine A110 GT4 #110 CMR de Mateo Herrero. Vient ensuite une autre Alpine, celle d’Alain Ferté (#35 Bodemer Auto) qui a réalisé la pole en Pro-Am. Preuve que les débats ont été extrêmement serrés, ces trois pilotes ont terminé dans le même centième !

Mais la plus belle performance de cette première séance vient de Christophe Hamon (Audi R8 LMS GT4 #5 Team Fullmotorsport) qui a réalisé la pole en Am, le tout en réalisant un excellent 4ème chrono ! On retrouve ensuite la première Mercedes-AMG GT4, celle de Paul Evrard (#88 AKKA ASP), troisième en Silver, mais qui a provoqué la fin prématurée de la séance en sortant de la piste dans la dernière minute. La Mercedes-AMG a tout de même pu reprendre la piste en fin de deuxième séance avec Timothé Buret au volant.

En Pro-Am, Alain Ferté a devancé Olivier Jouffret (Mercedes-AMG GT4 #64 Team JOUFFRUIT by VicTEAM) et les Audi R8 LMS GT4 Sainteloc Junior Team de Fabien Michal et Olivier Esteves. Tout ce petit monde se tenant en 3 dixièmes à peine !

Du côté des Am, Christophe Hamon a devancé de plus d’une seconde Didier Dumaine (Aston Martin Vantage AMR GT4 #161 AGS Events), qui n’a pas semblé perturbé par son tête-à-queue du début de séance, alors que Jean-Charles Rédélé (Alpine A110 GT4 #24 Bodemer Auto) a terminé 3e.

Qualifications 2 : Nouveau record pour Anthony Beltoise, Enzo Joulie et Lauris Nauroy excellents en Silver et Am

Encore lui ! Lors de la deuxième séance, Anthony Beltoise (Audi R8 LMS GT4 #21 Sainteloc Junior Team) a battu son propre record de la piste en tournant en 1’44’’782 ! Une excellente performance qui lui permettra de partir en pole ce dimanche pour la Course 2. Il a devancé un trio de Mercedes-AMG GT4, à commencer par Simon Gachet (#81 AKKA ASP) qui n’a rendu que 70 millièmes. Eric Tremoulet (#64 Team JOUFFRUIT by VicTEAM) et Jim Pla (#87 AKKA ASP) ont complété le joli tir groupé de la marque à l’étoile.

Dans une séance dominée par les concurrents Pro-Am, il faut redescendre à la 10ème place pour retrouver le poleman en Silver, en l’occurrence Enzo Joulie (Mercedes-AMG GT4 #74 CD Sport), qui a devancé Valentin Hasse Clot (Aston Martin Vantage GT4 #7 AGS Events) et Lonni Martins (Audi R8 LMS GT4 #6 Team Fullmotorsport). Après la sortie de son équipier en première séance, Timothé Buret (Mercedes-AMG GT4 #88 AKKA ASP) n’a pu signer que le 30ème temps.

Du côté des Am, on retrouve Lauris Nauroy (Aston Martin AMR Vantage AMR GT4 #79 AGS Events) en pole devant Shahan Sarkissian (Mercedes-AMG GT4 #4 CD Sport) et Pascal Huteau (Audi R8 LMS #5 Team Fullmotorsport). Là aussi, un top 3 très serré qui se tient en un centième à peine.

Le départ de la Course 1 sera donné ce samedi à 20h alors que la Course 2 aura lieu demain, dimanche, sur le coup de 12h10. Deux courses à suivre sur la nouvelle chaîne YouTube GTWorld Français. Et au vu des écarts lors des essais, le spectacle s’annonce tout simplement grandiose !

Les chronos sont ici et

Sacha Maguet (Ropars Racing) : “Comme un air de Disneyland”

8 mai 2021 à 13:09

A 16 ans, Sacha Maguet a tout l’avenir devant lui. Le jeune kartman multiplie les expériences cette saison avec des débuts en TC France chez Ropars Racing Team-Motors Legend. A Magny-Cours, la Peugeot 208 RC présente à Nogaro cède sa place à une Peugeot 308 Racing Cup en Championnat de France de Tourisme.

“Cette saison est pour moi celle de la découverte”, a déclaré Sacha Maguet à Endurance-Info. “Nogaro marquait ma toute première course automobile. J’ai pu me comparer avec Vinny Beltramelli qui connaît parfaitement la 208 RC. Mon objectif était de me rapprocher de lui. Le lundi, je me suis élancé en pole devant Viny, ce qui pour moi était important. Nous étions trois concurrents dans la classe TC-Light avec des courses très serrées.”

“La Peugeot 308 Racing sera plus à mon avantage”, poursuit le jeune pilote. “En venant du karting, j’ai l’habitude des gros freinages et du grip. La décision de passer à la 308 a été prise entre les deux meetings. A ce jour, seul Magny-Cours est confirmé pour moi dans la 308. Toutefois, j’espère continuer sur le reste de la saison.” Contrairement à la Peugeot 208 RC qui roule avec des pneus de route, la 308 est équipée de slicks.

Sacha Maguet ne cache pas sa satisfaction de faire partie de ce paddock : “C’est très impressionnant. C’est un peu Disneyland (rires). Les championnats sont tous très professionnels avec la possibilité de se faire remarquer par les équipes GT4 et GT3. Comme tous les jeunes pilotes, je rêve de Formule 1, mais ce n’est qu’un rêve. Pour moi, rouler en GT3 serait déjà très bien. Disputer les 24 Heures de Spa serait incroyable, de même que Le Mans.”

Le TC France n’est pas le seul championnat disputé par Sacha Maguet qui poursuit son engagement en karting sous contrat Birel ART. Le week-end dernier, on le retrouvait en Italie avec une pole à la clé.

TC France, Magny-Cours (L1) : Guyonnet (TSM Racing by GM Sport) le plus vite

7 mai 2021 à 23:46

D’après le site TC France :

C’est à la lueur des phares que les concurrents du Championnat de France FFSA Tourisme ont pris la piste pour la première fois sur le Circuit de Nevers Magny-Cours ce vendredi soir.

C’est à la lueur des phares que les concurrents du Championnat de France FFSA Tourisme ont pris la piste pour la première fois sur le Circuit de Nevers Magny-Cours ce vendredi soir.

Actuellement 4e du championnat, Xavier Guyonnet a bien débuté ce deuxième rendez-vous de la saison en s’offrant le meilleur chrono de cette première séance d’essais libres. La Peugeot 308 RC #11 de l’équipe TSM Racing by GM Sport a tourné en 1’50’’521, devançant ainsi les modèles similaires de Florian Briché (#24 JSB Compétition), Kevin Ropars (#49 Ropars Racing Team-Motors Legend) et Pierre-Arnaud Navarro (#34 JSB Compétition).

Les deux premières BMW M2 CS Racing se plaçaient en embuscade avec le leader du championnat Steven Palette (#18 VSF Sports – Amplitude Automobile) devant Ricardo van der Ende (#16 L’Espace Bienvenue). Avec son Alpine A110 Cup, Lucas Frayssinet (Chazel Technologie Course) prenait la 7e position.

Passant de la « petite » Peugeot 208 RC à la Peugeot 308 RC, Sacha Maguet avait tout à découvrir. Le jeune pilote de 16 ans, qui peut se targuer d’un solide palmarès en karting, faisait ses premiers tours de roues avec la voiture. Il a accumulé les kilomètres dans l’obscurité avec un 8e meilleur chrono. Également en découverte, la féminine Carla Debard (BMW M2 CS Racing #21 – Debard Automobiles by Racetivity) rentrait elle aussi dans le top 10. 

Déjà en tête du championnat en TCA-1, Julien Jacob-Cano (#77 Runner For Ever) a confirmé sa mainmise dans cette catégorie des Peugeot RCZ Racing Cup face à Florent Grizaud (#7 GPA Racing) et Daniel Saunier (#45 GM Sport).

Nouveau venu en TCA-2, Adrien Penot (#71 GM Sport) a été le plus rapide parmi les Renault Clio Cup IV. Jacky Gautier (#5 Touzery Compétition) et Olivier Touzery (#59 Touzery Compétition) complétaient le top 3 d’une catégorie comprenant 6 voitures. 

Enfin, après le passage de Sacha Maguet en TC et le forfait de Jonas Venier, Viny Beltramelli (#10 Ropars Racing Team – Motors Legend) a dominé la catégorie TCA Light face à Xavier Harbon (#509 GM Sport). 

La deuxième séance d’essais libre débutera à 11h20 ce samedi. Elle sera suivie par la première séance d’essais qualificatifs (16h35-16h55) puis la première course, en nocturne, avec un départ à 21h25.

Les chronos sont ici

Magny-Cours, Libres 2 : Tambay (Audi) le plus vite de nuit

7 mai 2021 à 21:59

D’après le site FFSA GT :

Il était précisément 20h00 lorsque le feu est passé au vert pour la deuxième séance d’essais libres du Championnat de France FFSA GT à Magny-Cours. Vingt-quatre heures très précisément avant le départ de la Course 1, les concurrents ont donc pu non seulement travailler les réglages en vue des essais qualificatifs et des courses, mais aussi s’habituer à la luminosité décroissante qu’ils rencontreront lors de la première confrontation.

En 1’45’’033, Adrien Tambay a nettement amélioré le meilleur chrono du week-end sur l’Audi R8 LMS GT4 #14 qu’il partage avec Cyril Saleilles. L’ex-pilote de DTM s’est même rapproché à 3 centièmes à peine du record établi l’an dernier par Anthony Beltoise en essais qualificatifs. 

Derrière l’Audi #14, la Mercedes-AMG GT4 #87 de Jim Pla et Jean-Luc Beaubelique (AKKA-ASP) pointait à 62 millièmes seulement. Alors que 11 voitures étaient groupées dans la même seconde, le top 5 était complété par Anthony Beltoise-Olivier Estèves (Audi R8 LMS GT4 #21 – Saintéloc), Éric Debard-Simon Gachet (Mercedes-AMG GT4 #81 – AKKA-ASP) et Lonni Martins-Sacha Bottemanne (Audi R8 LMS GT4 #6 – Team Fullmotorsport). Comme c’était déjà le cas dans la première séance d’essais libres, ceux-ci étaient les plus rapides en Silver Cup devant Paul Evrard-Timothé Buret (Mercedes-AMG GT4 #88 – AKKA-ASP) et Mateo Herrero-Stéphane Lémeret (Alpine A110 GT4 #110 – CMR).

En Am Cup aussi c’est une Audi du Team Fullmotorsport qui a confirmé sa domination. Les leaders du championnat, Pascal Huteau et Christophe Hamon, ont même réussi l’exploit de se placer dans le top 10 du classement général. A moins d’une seconde de la référence de la catégorie, les paires Stéphane Desbrosse-Lauris Nauroy (Aston Martin Vantage AMR GT4 #79 – AGS Events) et Laurent Coubard-Jean-Charles Rédélé (Alpine A110 GT4 #76 – Bodemer Auto) ont toutefois confirmé qu’il faudra aussi compter avec eux. 

Premier moment fort du meeting dans la Nièvre, les essais qualificatifs auront eu lieu en deux temps samedi à partir de 15h35. La première séance déterminera la grille de départ de la première course et le deuxième pilote, qui disputera la seconde partie des essais qualificatifs, se battra quant à lui pour sa position sur la grille de départ de la Course 2. Qui seront les polemen de Magny-Cours ? Réponse demain ! 

Les chronos sont ici

Mike Parisy (AGS Events) : “On a joué notre joker à Nogaro”

7 mai 2021 à 21:11

Champion de France FFSA GT 2017, l’année de l’arrivée des GT4 en dans la série, Mike Parisy entame une deuxième année de collaboration avec AGS Events en compagnie de Nicolas Gomar. Le tandem de l’Aston Martin Vantage GT4 #89 compte sur le meeting de Magny-Cours pour ne pas se laisser décrocher au championnat Pro-Am.

Troisième de la course 1 à Nogaro, le Palois et son coéquipier ont fait chou blanc dans la suivante. Tous les regards sont maintenant portés sur Magny-Cours. “Je ne suis pas convaincu que Magny-Cours soit le circuit le plus favorable à l’Aston Martin”, a déclaré Mike Parisy à Endurance-Info. “On attend de voir ce que ça va donner. Il nous faut marquer un maximum de points pour rester dans le match. Le premier équipage a pris de l’avance au championnat (15 points pour Parisy/Gomar, 50 pour Wallgren/Castelli, ndlr). On sait que le championnat se joue sur la régularité.”

Mike Parisy et AGS Events, c’est une histoire qui roule depuis l’année passée : “Je prends beaucoup de plaisir à rouler dans l’équipe qui fait vraiment les choses bien. On prend tous du plaisir à travailler ensemble comme on en prend dans la voiture. En fin de saison, je ne me suis pas posé une seule seconde la question de savoir ce que j’allais faire en 2021. Tout le monde a sa place au sein de l’équipe. AGS Events est l’une des meilleures équipes où j’ai roulé.”

Début 2020, AGS Events est passé de la Porsche GT4 à l’Aston Martin GT4. L’expérience apportée par Mike Parisy a aidé l’écurie à vite comprendre la GT4 britannique. “Avec l’Aston Martin, l’équipe est partie d’une page blanche”, explique le vice-champion de France 2020. “Il a fallu construire le tout. J’ai pu orienter l’équipe pour gagner du temps dans différents domaines. L’équipe continue d’apprendre. Nico (Gomar) est un visionnaire qui a toujours des projets. Une vraie confiance mutuelle s’est instaurée entre nous dès le début de la collaboration.”

Pour Mike Parisy et Nicolas Gomar, l’objectif est clair : le titre Pro-Am. “Cette année, le plateau allie toujours la qualité et la quantité”, souligne le pilote Pro de la #89. “La fenêtre pour jouer devant est bien plus serrée. On a joué notre joker à Nogaro. Ici, il faut passer en mode offensif.”

❌